Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Raoul Follereau, entre ombre et lumiere.
  • : Site non officiel de réflexion et d'information sur la vie et l'œuvre de Raoul Follereau ainsi que sur la Fondation Raoul Follereau.
  • Contact

Notre livre PDF

Retrouvez notre contre-enquête dans notre livre téléchargeable sur le net (accès partiel gratuit en cliquant sur l'image).

 

http://www.decitre.fr/gi/59/9782354721459FS.gif

 

Recherche

Référencements sur le net

 

Voir profil sur Calaméo

 

Voir profil sur Scribd

 

 

http://www.etud.insa-toulouse.fr/~teamtropical/img/logo/facebook_logo_2.jpg

 

 

http://www.annuaire-celebrite.com/image_annuaire_celebrite/bandeau_annuaire_celebrite_interne.gif

 

Monsieur Biographie

 

Je suis mort

12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 08:37

 

Prologue : attention, cet article date de l'été 2010.

Depuis le 18 décembre 2010, la fiche Wikipédia Raoul Follereau a été censurée.

Nous vous invitons à lire cet article :

"à wikipedia la "neutralité" sert à protéger les idées d'extrême-droite et fascistes"



 

 

http://philanthropie.files.wordpress.com/2009/01/wikipedia-logo.jpg

Nous avons eu la surprise de constater ce week-end que la fiche Wikipédia de Raoul Follereau a été "reprise en main" ces derniers jours.

 

En effet, depuis que nos articles sont publiés sur notre blog, ainsi que sur Agoravox (notre fiche auteur, ici), la fiche Wikipédia de Raoul Follereau avait été retravaillée (voir ici et son historique ).

 

À ce jour, la Fondation Raoul Follereau n'a jamais cherché à entrer en contact avec nous ; jamais officiellement, sous une étiquette clairement annoncée, en tous cas.

 

Or, tout récemment, un utilisateur Wikipédia nommé " comfrf " est intervenu sur Wikipédia pour y apporter la bonne parole officielle concernant Raoul Follereau.

 

http://supertadeboulogne.mejistes.fr/images/blogs/3253.jpgNous sommes bien entendu tentés de considérer que ce COMFRF représente le Service COMmunication de la Fondation Raoul Follereau.

 

FRF est en effet, le sigle habituellement utilisé pour désigner la Fondation Raoul Follereau. Le préfixe COM n'a pas besoin d'être commenté.

 

En outre, ces ajouts sont emprunts d'apologitisme le plus manifeste. D'ailleurs, une responsable de Wikipédia s'est empressée de signaler la dimension publicitaire et promotionnelle que prenait dorénavant la fiche de Raoul Follereau.

 

L'origine de ces modifications ne laisse donc guère de doutes.

 

Néanmoins, malgré ces défauts à propos desquels nous apporterons notre réflexion en temps utile, nous nous réjouissons de constater que les apports antérieurs relatifs au passé fascisant et antisémite de Raoul Follereau issus de nos travaux de recherche ont été laissés en l'état.

 

Si cette situation devait perdurer, il nous plairait de croire que la Fondation Raoul Follereau accepte de regarder la vérité historique en face et de l'assumer. En effet, la motivation de notre humble blog n'est pas de nuire à qui que ce soit mais réside dans la quête de Vérité et de Transparence.

 

Si cette quête de Vérité et de Transparence devait être partagée par la Fondation Raoul Follereau elle-même, nous ne pourrions que nous en réjouir et l'en féliciter.

 

L'avenir dira si notre sentiment d'aujourd'hui est pertinent dans la durée.

 

Nous en profitons pour remercier les personnes qui nous contactent via ce blog pour partager avec nous leur sentiment sur Raoul Follereau, sur la Fondation Raoul Follereau et les méthodes de gestion qui y sont mises en œuvre.

Pour des raisons juridiques évidentes, tout ce qui nous est transmis n'est pas forcément exploitable en l'état, mais nous tenons à vous dire combien cela nous nous est utile pour mieux comprendre les enjeux et les comportements passés ou présents de certains.

 

Notre enquête/quête continue !

 

 

 

 

 

 

Pour être sûr de lire la dernière version de cet article, consulter notre blog ici.

http://follereau-entre-ombre-et-lumiere.over-blog.com/ 

Partager cet article

Repost 0
Published by Entre ombre et lumière - dans Fondation Raoul Follereau
commenter cet article

commentaires